English Español

« Autres extraits du livre



Télécharger - Imprimer

Le stage de thérapie par le mouvement et la danse

Mécanicien du corps et chirurgien du mouvement

Cette même année 2001, durant l’été, j’ai également organisé une semaine de stage, qui allait mettre en place la base d’un processus thérapeutique par le mouvement biodynamique.

Alors que je n’étais encore qu’élève à l’école de Montpellier, j’avais été tout particulièrement sensibilisé par les déformations du corps liées aux différentes structures pathologiques: le masochiste - affaissé - le schizoïde - rétracté - le psychopathe - concentré dans les épaules et le thorax - le rigide - sec et raide comme un manche à balai. Chaque structure manifestait de manière caractéristique un endroit où le mouvement de vie s’était arrêté et encapsulé dans le corps: la nuque, chez le schizoïde, par peur (et donc trop de contrôle); les épaules et le haut du thorax, chez le psychopathe, à cause d’un élan vital réprimé - comme retenu par un harnais - le ventre et les fesses chez l’anal (le masochiste) qui retient les vieilles histoires nauséabondes de la famille; le rigide, farouchement verrouillé comme sa colonne dans une rigueur implacable et stérile. Mais j’avais été encore plus interpellé, durant mon intervention à l’hôpital psychiatrique d’Aix-en-Provence, lorsque j’avais constaté à quel point la psychose avait déformé les corps, les emprisonnant dans une souffrance que nous appelons plus communément «folie». A travers ce questionnement, ma quête était désormais de chercher le chaînon manquant qui avait arrêté et contrarié le développement naturel de la vie (pour «l’invaginer» dans une sorte «d’anti-mouvement») et d’essayer de désamorcer la pathologie à sa source.

Sachant que le mouvement de vie accompagne le développement d’un esprit sain dans un corps sain en mettant en place tout un système élaboré de construction, mon idée était donc, justement, de proposer un travail de réajustement et de réparation par le mouvement. Je devenais de ce fait une sorte de mécanicien du corps qui réajuste, répare, reconnecte les différentes phases du mouvement de l’ontogenèse structurant le corps (les mouvements fœtal, de naissance, de l’évolution des espèces, primitif, et accompagné), pour arriver le plus naturellement du monde à la danse - étape finale de l’intégration de cette construction qui, si elle est aboutie, permet un épanouissement optimal de nos potentialités. Toute mauvaise intégration d’une de ces étapes va créer une anomalie limitant à chaque fois le bon fonctionnement de notre «véhicule» et ce de manière plus importante encore selon son ancienneté. Concrètement, je pourrais dire que j’agis comme un chirurgien, et même un peu à la manière d’un réalisateur de cinéma: si telle ou telle séquence d’un mouvement de base est mauvaise, alors je «coupe» et je propose de faire un «raccord» avec le mouvement correct à la manière d’une «greffe» qui prendra ou pas: nous le faisons et le refaisons jusqu’à ce que cela marche, comme en rééducation.

[…]


Présentation du livre
Spirale de vie
Dans la lignée de la psychologie biodynamique(*), Rafael Baile nous raconte la fabuleuse aventure de la danse biodynamique à (...)
Copyright © 2009 -2011 - Rafael Baile, Danse Biodynamique - Plan du site - Webdesign et référencement : www.welwel-multimedia.com